Les années 20

6ede6c5ce578d217ddd34d9b315606fe--vintage-fashion-style-s-fashion-women

Les années de guerre difficiles, combinées aux effets dévastateurs de la pandémie de grippe de 1918, ont mis le monde entier à genoux. Un nouveau sentiment de liberté, mêlé de désillusions, crée un nouveau type de culture. C’est une société vivante, qui a mené aux années folles, et à une apparence vestimentaire unique et à un style vestimentaire créatif et reconnaissable. Après la Première Guerre mondiale, les tendances ont évolué, les femmes ont souffert et beaucoup travaillé, durant cette « grande guerre » et leur tenues ont du évoluer pour s’adapter à cette période difficile…

La haute couture, autrefois réservée aux aristocrates et aux riches, se démocratise. Elle devient plus accessible et permet ainsi aux hommes comme aux femmes de la classe moyenne de s’amuser avec leur style. Certaines étoffes luxueuses deviennent abordables et ouvrent ainsi la possibilité de créer des vêtements depuis chez soi. À cette époque, il était courant de fabriquer ses vêtements soi-même. Les stylistes comme les jeunes citadines élégantes faisaient preuve d’imagination et s’essayaient à de nouveaux styles audacieux. La plupart des femmes vivant dans les zones rurales portaient, elles, les mêmes vêtements que leurs mères.  Si on s’attarde sur cette période charnière de la mode, il semble important de préciser que comme toute ère vestimentaire, certaines personnes avec plus de moyens financiers, s’attachaient à porter de nouvelles choses tandis que d’autres, ayant moins d’argent et (ou) plus conservatrices, ne se souciaient pas vraiment de suivre le mouvement.  La chose la plus évidente à remarquer à propos de la mode des années 1920, concerne les modifications d’aspect de la silhouette féminine. En effet, si la plupart des modes accentuent la silhouette d’une manière ou d’une autre, celle des années 1920 est étonnamment droite et plate. Cette forme droite, longiligne, est un élément très distinct du style des années 1920. Les femmes, libérées du carcan du corset, adoptent cette silhouette androgyne et portent des robes fluides, avec une taille très basse. Le mot d’ordre : porter des vêtements confortables et pratiques, à l’élégance subtile.

ff2f868f79a871d1264bc146734069437298fc9d2c7810034202618e1cc1d7b8--s-fashion-fashion-photocc1ab9cc5daa4f9073d7fd8b26c818ac--royal-ascot-jazz-age

womens_vintage_coats2

tumblr_ls43zqaCYZ1qb8vpuo1_1280

Paris a largement contribué à imposer la Mode portée en Europe et en Amérique du Nord. Le mot d’ordre de l’époque était de produire des vêtements confortables, propres à « libérer » les femmes. Celles-ci, portaient des robes tous les jours. Durant la journée, elles portaient une robe avec une taille très basse, ceinturée autour des hanches ou de la taille. Les robes de jour avaient des manches longues ou courtes et une jupe de longueur genou ou descendant jusqu’aux chevilles.  La mode vestimentaire a évolué en même temps que le rôle des femmes dans la société. Aussi, si les matrones d’un certain âge continuaient de porter des robes très conservatrices, les jeunes femmes avant-gardistes optaient elles, pour des tenues plus sportives et plus confortables. Ainsi, les robes tubulaires portées autrefois par les jeunes adolescentes firent place à des robes conçues pour les femmes plus actives, avec cette silhouette aux lignes droites, mais avec des jupes plus courtes. Ces jupes arboraient des plis, des fronces ou des fentes pour faciliter les mouvements. Les femmes succombèrent à cette mode libératrice d’après guerre, et contribuèrent ainsi aux changements des tendances mais surtout aux grands changements du statut des femmes dans la société du 20ème siècle. 

03bc071528c73018f7069e89ff5ef189

65796a4aea38b82706e9232962885b7c90645145_oannées-20-tennis-1mode-feminine-annees-1920-20robe-Madeleine-Vionnet-_-années-20

Lorsqu’on pense aux robes des années 1920, il est difficile de faire abstraction de la mémorable : La robe « Flappers ». Aussi nommée robe Charleston, elle était composée d’un long corsage légèrement blousant, assemblé à une jupe vague soit plissée, soit frangée, brodée, avec des garnitures de dentelle, brodée de perles, garnie de quilles ou encore coupée dans le biais. Non cintrée, la ligne de taille était placée bas, sur les hanches. Sa longueur variait aux alentours des genoux. Cette robe était très en vogue car sa ligne mouvante se prêtait idéalement à la pratique d’une danse très en vogue : le Charleston.  Depuis près de cent ans, la mode des années 1920 est reconnue comme étant l’une des périodes les plus glamour et innovantes de l’histoire de la mode moderne. C’est probablement parce qu’elle est unique, facile à identifier mais aussi parce qu’elle a contribué à rendre les femmes plus libres.

Quelques éléments indispensables de la mode des années 20 :

  • Des chapeaux et des bonnets en feutrine

  • Des manteaux souples bordés de fourrure

  • Des pulls en laine

  • Des robes en crêpe de soie

  • Des chaussures à talons « bobine »

  • Des vestes courtes

  • Des costumes tailleurs sur mesure

  • Des chapeaux de type Fédora en feutre et casquette plate de type Gavroche

 

 

 

Références : Wikipédia – ELLE Magazine – Portail de la Mode – Mademoiselle grenade

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s